Les Artistes

June Assal

Artiste Belge-Marocaine arrive, June arrive à Paris à 19 ans pour intégrer le cursus dramatique du conservatoire du XVI arrondissement, dirigé par Eric Jacobiak. Avec ses partenaires de promotion, ils créent un Collectif de théâtre Les Ouvriers. June jouera dans deux spectacles, Les Contes en Vadrouille au Théâtre de Chaillot et Les Cocottes Minutes au Théâtre du Rond-Point.

Après avoir gouté à la scène, June désire s’essayer à l’image et à l’aventure des plateaux de tournage. Elle tourne ainsi à la télé, où elle travaille avec Tristan Aurouet dans Selfie, Narco, Mineurs 27, avec Xavier Gianolli dans L’Apparition, Superstar, … et avec Rudi Rosenberg  dans Le Nouveau. Elle fera également des apparitions dans des séries comme Scène de Ménage ou Sans Mensonges de Tom Villa et Francois Magnin.

En décembre 2020, elle apparaît dans la série De Gaulle l’éclat et le secret, un 6×52 minutes pour France 3, aux côtés de Constance Dollé et Samuel Labarthe réalisé par François Velle où elle tient le rôle d’Elisabeth de Miribel.

Au cinéma, elle commence avec des courts métrages, notamment La Danse à Venir qui remporte Le grand prix du jury d’HLM sur court.

TEDDY BOGAERT

Originaire de Valence dans la Drôme, Teddy se passionne pour le Théâtre et l’écriture dès l’adolescence. Il développe sa curiosité et son intérêt pour cet art de la scène grâce au rayonnement de la Comédie de Valence.

Après une licence d’Études Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle et un diplôme d’acteur au CRR de Paris en 2013, il intègre la promotion 2016 de l’École Supérieure d’Art Dramatique de la Ville de Paris sous la direction de Jean Claude Cotillard puis Serge Tranvouez.

Il y travaille avec des artistes tels que Christine Gagnieux, François Rancillac, Adel Hakim, Marielle Pinsard, Caroline Marcadé, Pascal Kirsch. Une formation qui confirmera son goût des écritures contemporaines engagées et d’un travail théâtral corporel et collectif.

Après plusieurs mises en scène comme John de W.Mouawad et Cold Cuts de L.McLean. Il adapte le roman Vie Animale de Justin Torrès comme carte blanche de fin d’études, présenté au Festival Rabotages de Semur-en-Auxois. Dès sa sortie de formation il travaille avec des équipes aux projets très différents mais complémentaires : en tant qu’acteur avec Bertrand Marcos dans Agatha de Duras, avec Rachid Akbal dans Rivages, avec Priscille Amsler dans Phèdre de Marina Tsvetaeva, avec Floriane Comméléran dans Musil et Duras.

Il travaille également en tant qu’assistant à la mise en scène sur Les Idoles de Christophe Honoré.

Il est formateur théâtre avec La Comédie de Valence et Le Théâtre de la Bastille.

Teddy poursuit aussi son travail de danse contemporaine grâce aux enseignements de la chorégraphe Nina Dipla, et en tant que performeur dans La Meute et Retrouvailles de Nathalie Béasse au Théâtre de La Bastille. Il co-crée La Compagnie du Coup Monté avec plusieurs camarades d’écoles à l’occasion de la création de Madame Shakespeare, d’après le texte d’Anca Visdei.

Depuis 2017, il fait également partie du Collectif du Prélude, sur le spectacle de rue Route 1 en tournée depuis deux dans les Festivals d’arts de la rue. Il fait partie de la promotion 2019 des Talents Adami Paroles d’Acteur, avec le metteur en scène Gwénaël Morin sur trois textes de Sophocle : Ajax, Antigone et Héraklès.

Il retrouve Vincent Ecrepont pour sa nouvelle création Sois un Homme, 7 ans après l’avoir rencontré sur son spectacle Les Interrompus.

Myriam dahmany

Myriam est née en Tunisie le 24 juillet 1990 d’un père Tunisien et d’une mère d’origine Turque.

Après une première vie en tant que médecin dentiste, Myriam fait le choix de se consacrer à son rêve en changeant de vie et en suivant un parcours artistique pour devenir comédienne professionnelle.

Elle a suivi avec passion, un parcours académique à Paris et à Londres en intégrant le Giles Foreman Centre of Acting (GFCA) puis en poursuivant sa formation au sein des Ateliers professionnels de l’acteur.

Diplômée depuis 2018, Myriam a jouée dans différentes pièces entre Paris et Londres, aussi bien dans le registre classique que contemporain, en jouant Sonia dans Oncle VaniaAbigailn Williams dans Les Sorcières de Salem et The Mother dans Six characters in search of an author.

Au cinéma, Myriam a tenu le rôle principal dans le long métrage tunisien L’Amoureuse.

Passionnée de musique et plus spécifiquement des musiques orientales, elle joue du OUD.

Sensible au travail du corps, elle s’intéresse beaucoup à la psychologie du mouvement illustré dans le travail de Laban. La poésie constitue un passe-temps essentiel dans sa vie. Elle consacre beaucoup de temps à l’écriture.

Mathilde delassus

Artiste pluridisciplinaire, elle se forme en conservatoire de théâtre sous l’enseignement d’Erik Jakobiak qui lui transmettra le goût de la restitution des belles écritures théâtrales.

En écoles privées de Chant et de Danse, elle apprendra la rigueur, la maitrise musicale et le sens du rythme corporel et vocal indispensable à la conscience de l’acteur

Elle se revendique de l’enseignement de Grotowski, du travail en laboratoire, d’une combinaison de la spontanéité et de la discipline formelle de l’acteur et d’un théâtre pauvre. 

Mathilde crée La Compagnie Jusqu’à L’aube en 2020 afin d’encadrer au mieux un travail scénique autour de sa première pièce de théâtre écrite Morsure. Grâce à l’enthousiasme de ses amis avec lesquels elle évolue depuis dix ans  au sein du Collectif les Ouvriers, elle constitue une équipe artistique rapidement et consacre ce début de saison à donner de la lisibilité à leur travail. 

Actrice fondamentalement attachée au texte, elle tente de composer une matière scénique en respectant la partition écrite, qu’elle soit publiée ou non.

Parrallélement à cela, elle travaille régulièrement avec La Compagnie Les Attentives dont elle aime le travail engagé, puissant et poétique.

© François Xavier de Carvalho

Armelle Gasquet

Armelle intègre à l’âge de 13 ans Le Théâtre du Printemps de Limoges pour Oradour de Serge Reineix, pièce mémoire d’après des témoignages de rescapés.

Après six années dans cette compagnie porteuse de projets réunissant des artistes issus d’arts vivants en tous genres, deux stages à l’Association des Rencontres Internationales Artistiques (ARIA) et un passage en hypokhâgne, Armelle choisit de suivre une Formation en école de Théâtre Soviétique : Demain le Printemps Chez Bélarus,  à Minsk.

Elle joue dans une centaine de représentations en deux ans tout en suivant la formation pédagogique pluridisciplinaire de l’école qu’elle trouve sensible, exigeante et intense. Le répertoire russe et européen proposé intègre chant, danses, et divers créations.

Elle prend part à un travail particulier sur Look Back in Anger de John Osborne et sur une adaptation de La Guerre n’a pas un visage de femme de Svetlana Alexeïevitch.

De retour à Paris, elle poursuit sa recherche de formes hybrides de spectacles vivants à vocation poétique et humaniste, avec la compagnie Elizabeth Czerczuk dans Les Femmes et Platonov d’après Tchekhov, Matka de Witkiewicz, la compagnie Les Rivages dans Les Reines de Normand de Chaurette.

Aujourd’hui, elle s’investit plus spécifiquement dans La Compagnie Les Attentives depuis qu’elle l’a rejointe pour Berlin ton danseur est la mort d’Enzo Corman.

© François Xavier de Carvalho

agnes lerdou

Après 12 ans de conservatoire à Châtillon dans le 92, notamment en saxophone, Agnès se met à tâter d’autres instruments et objets sonores, et à fabriquer sa propre musique dans les années 2000.

Entre 2007 et 2012, elle collabore avec Les Débutantes sous la direction de Thomas Adam Garnung sur des projets mêlant théâtre, danse et vidéo.

En 2009, avec son complice Brice Corbizet, elle remporte un 1er Prix au Concours Musiques en Courts de Sceaux pour une musique originale jouée en direct sur le court-métrage Peau neuve de Clara Elalouf.

Elle est Saxophoniste et parfois percussionniste au sein de l’Ensemble Vocal et Instrumental de Châtillon sous la direction d’Enzo Gieco.

Elle continue régulièrement à construire et poster des morceaux sur Soundcloud :

https://soundcloud.com/agn-s-lerdou

https://soundcloud.com/user-452856375

https://soundcloud.com/user-676053005

https://soundcloud.com/user-21990402

Toujours prompte à participer à des projets pluridisciplinaires faisant la part belle à la poésie sous toutes ses formes, elle cherche et échafaude depuis 2017 principalement avec La Compagnie
Troupadeux sous la direction d’Agnès et Bruno Lomenech dans  Les Mots couleur et dans Derrière les éclipses. 

Elle rejoint La Compagnie Les Attentives sous la direction  d’Amélie Hennes pour  Qu’attendent les orages, Berlin, ton danseur est la mort, et trois autres projets en cours…

Yohanna Marillaud

Titulaire d’une Licence de Théâtre à la Sorbonne Nouvelle, elle entre au Conservatoire Francis Poulenc à Paris et commence sa formation de comédienne.

En 2012, elle entre à l’Ecole Supérieur d’Art Dramatique de Paris en spécialité Art du mime et du geste dirigé par Jeau-Claude Cotillard puis Serge Tranvouez.

Elle travaille avec des artistes qui marquent son parcours d’actrice tels que Caroline Marcadé, Cille Lansade et Jean-Benoît Mollet.

A l’issus de ces trois années de formation Yoanna intègre La Compagnie Adohok et participe à leur nouvelle création Immortels. Elle tourne alors ce spectacle de 2016 à 2019 en France et à l’étranger.

Elle participe dans le même temps à un laboratoire de recherche avec le Chorégraphe Toméo Vergès. Puis elle rencontre la metteuse en scène Lisa Wurmser qui lui propose le rôle d’Hermia dans sa nouvelle création Le Songe d’une nuit d’été de W. Shakespeare. Au Théâtre de la Tempête en Mars 2017.

C’est aussi à la sortie de l’école que Yoanna co-fonde le Collectif l’Improbable, avec trois autres comédiennes de sa promotion dont Marine Garcia-Garnier, avec qui elle travaille régulièrement.

Elle joue notamment le rôle principal dans le premier spectacle de Marine Garcia-Garnier, Maraband qui obtient le Prix du Public du Festival Nanterre sur Scène en 2015.

Elle a ensuite joué dans plusieurs de ses spectacles musicaux : Autour de l’histoire du Soldat au Festival Lyrique de Chartres, Loup y es-tu ? Au Théâtre des Sablons, spectacle interactif avec orchestre symphonique autour de Pierre et le Loup de Prokofiev et La boîte à joujoux à l’Atelier de la Bonne Graine, un concert classique live avec marionnettes.

Matilda moreillon

Matilda est membre de La Compagnie de cirque Shanju pendant 10 ans en Suisse.

A l’âge de 19 ans elle part à Paris se former aux Ateliers du Sudden dirigé par Raymond Acquaviva. 

Trois ans après elle poursuit sa formation à l’Ecole Supérieure des Teintureries à Lausanne. En mars 2019 elle travaille à Paris avec Jean Philippe Albizzati sur la pièce Nos Vertiges Intérieurs, puis en Alsace avec Sandrine Pires, metteuse en scène sur une création d’un triptyque de pièces écriteS par Marion Muller Colard autour de l’univers d’Hannah Arendt .

En mars 2020, elle joue dans le long métrage de Benjamin Dauwe, Le Landeau tourné à Bourg-en-Bresse. Dès septembre 2020 elle travaille la pièce de Roméo et Juliette de William Shakespare pour les lycéens en région parisienne avec La Compagnie Odyssee représenté par Farah Khosravi.

lAURE PRIOUL

Elle obtient une licence d’Étu(FIAC) des Théâtrale en 2010 à Paris III où elle se forme au jeu avec Claude Duparfait.

Elle intègre ensuite le Conservatoire du 16e Arrondissement où elle participe à de nombreux projets notamment avec La Maison Victor Hugo, avec la performeuse Lisa Sartorio pour la Foire International d’Art Contemporain au Palais de Tokyo.

Se formant parallèlement à la danse, elle suit des Stages de Clown avec Ariane Lagneau et auprès du Théâtre du Mouvement avec Yves Marc et Claire Heggen. Avec l’Ensemble Esprits Libre, elle participe à la création d’un Festival à Montferriez-sur-Lez : Théâtre en Liberté.

Depuis elle travaille avec notamment deux metteurs en scènes : Jérémy Ridel directeur de la Compagnie FFT avec qui elle se produit dans Casimir et Caroline au Théâtre de Vanves, et Angèle Peyrade directrice de la Compagnie le Sens Opposé ou elle joue dans de nombreuses productions à La Merise à Trappes, Aux Marronniers à Lyon, au Théâtre El Duende ou au Lavoir Moderne à Paris.

Depuis 3 ans elle suit régulièrement la chorégraphe Nina Dipla pour des stages de Danse Contemporaine entre Avignon, Vérone et  Paris.